L’Hôtel de la Mer

L’Hôtel de la Mer

HOTEL DE LA MER SAINT PABUDans le cadre de notre politique d’échange d’informations, un lecteur nous a transmis, un précieux témoignage et des photographies concernant cette maison de famille. ( Archives Gilbert Calvarin ).

Situé au 56 rue de Kervigorn, autrefois appelée « Hôtel de la mer » la partie de cette maison comprenant un étage a été rasée par les Allemands durant l’occupation. Dans un premier temps nous avons avaHOTEL DE LA MER SAINT PABU_bd_1944ncé l’hypothèse que cette maison située à l’extrême nord des limites du camp se trouvait dans l’axe du radar et d’un tobrouk d’observation tous deux situés rue du Stade. Ceci pourrait expliquer sa destruction. Cependant d’autres raisons sont possibles, comme la proximité d’un poste d’observation construit à quelques mètres de l’hôtel…. A suivre.

Livraison du livre le 4 Août.

Bonjour,

L’éditeur m’informe que le livre Les « Bunkers de Saint-Pabu » sera livré FLYER DEDECACEle 4 Août. Pour ceux qui doivent le recevoir par la poste, vous le
découvrirez dans votre boite aux lettres quelques jours après cette date. Il sera en vente au public à partir du 7 août.

Pour l’occasion, un apéritif-dédicaces est organisé à la salle polyvalente du camping de Saint-Pabu de 18 à 20H, en présence des historiens Hervé Farrant, Yves blanchard et Armel Colin (cinéaste amateur) qui m’accompagneront pour répondre à vos nombreuses questions. Rendez vous le 7 août 🙂 autour d’un sympathique apéritif concert.

recherches sur AV43

Sur ce secteur, propriété des espaces sauvages du littoral il est particulièrement aisé d’étudier les constructions du mur de l’Atlantique.  Il n’existe pas d’habitation ce qui facilite grandement les recherches. Cette position (le Broennou ) est en lien direct avec Saint-Pabu et l’Aber Benoit. L’équipe de recherche était composée d’Hervé Farrant (Historien), Armel Colin (Vidéastre), Christian Moignez (Dessinateur Asso. GERFAUT 29), Jean François Laquiez (Bunkerologue).

Croquis de la position à proximité du tunnel
Croquis de la position à proximité du tunnel

La visite de nombreux bunkers ( un 120, un 634 et un 601) et l’étude de ces vestiges a ponctué la journée.   Un point à particulièrement retenu notre attention : Il existe un tunnel fortifié dont les ramifications nous mènent aux portes des différents bunkers. Une impressionnante visite au centre de ce point d’appui.

Le tunnel a été cartographié par l’association GERFAUT 29 et dessiné par Christian Moignez. Il est très Intéressant pour l’étude du camp puisque à Saint-PABU nous savons que les allemands ont construit de nombreuses tranchées couvertes pour se déplacer en toute discrétion à l’intérieur du camp.

SOUS TERRAIN

 

Élément de tétraèdre à Herlearc’h

Les mouvements de sable combinés aux flux des marées ont mis à jour un élément de tétraèdre sur la plage d’Herlearc’h. Preuve indéniable de la présence de ces obstacles sur cette partie du littoral*.
Les éléments de tétraèdres étaient fabriqués à Châteaulin, puis transportés par bateau ou péniches jusqu’aux ports locaux (Brest, Landerneau ..). Ils étaient chargés sur des charrettes ou autres moyens de transport jusqu’à leurs destinations finales pour y être assemblés.

Déclaré propriété de l’état après le conflit, il était interdit de les récupérer. C’est plus tard que les maires des communes les ont partagés avec leurs administrés. Utilisés par les paysans, Ils servent le plus souvent à délimiter les parcelles agricoles.
Observez les de prés : il est possible de découvrir des inscriptions gravées dans le ciment frais.

*Il existait différents modèles d’obstacle.

Correction historique

ZOMM BDC’est dans un des classeurs de Marie ange le Gleau(voir l’article sur les archives de Marie Ange) que nous avons trouvé un document édité à l’occasion du 55éme anniversaire de la libération de Saint-Pabu. Cet article indique que « 3 radars de type Cotal autotractés » étaient installés dans le camp.

Vérifications faites, ce type de radar était de fabrication française. Dans un premier temps nous avons pensé que les allemands avaient récupéré ce radar comme prise de guerre… Mais ce type de modèle a été fabriqué partir des années 1950. Voici ce que nous raconte Yves Blanchard  après avoir lu le document: « Les radars Cotal autotractés sont des radars français (Thomson) d’après la guerre, sortis dans les années 50. On peut penser que l’auteur de cet article le confond avec des Würzburg, petit modèle, effectivement mobiles, et utilisés (comme plus tard les Cotal) pour le pointage de la Flak ». duo_radar_

 

 

L’inventaire des bunkers de 1947

visite_archives_3Troisième journée de recherche aux archives de Quimper en compagnie d’Hervé Farrant et Armel Colin. Nos recherches se sont concentrées autour de la correspondance entre la préfecture du Finistère  et les mairies de Saint Pabu et Ploudalmézeau perdant la période d’occupation, ainsi que divers dossiers traitant du mur de l’atlantique. Une découverte de qualité dans une boite mise à notre disposition : L’inventaire des constructions allemandes daté de 1947 établis par le maire de l’époque (J. Bégoc) Composé de deux pages manuscrites, cet inventaire comptabilise 84 constructions de tous types allant des baraquements de plus de 50 mètres aux abris de 2m.

TITRE INVENTAIRE_

Une observation : dans un courrier du 17 mars 2009, la préfecture du Finistère demande à nouveau l’inventaire des cavités souterraines à la commune de Saint-Pabu. Le projet est de le mettre en ligne dans une base de données… 50 ans après le premier, l’inventaire a été refait, il est consultable à la mairie de Saint Pabu, mais la base de données n’a jamais vue le jour. (Archives mairie de St PABU)

INVENTAIRE 2009

Les archives de Marie ange

Dans mes recherches aucune piste n’a été écartée. C’est ainsi que régulièrement je me suis rendu au bar L’abordage, tenu par Madame Le Gléau Marie Ange dont le mari fut un temps le maire de MARIE ANGE_BUNKER SAINT PABU_WW2_ARCHIVESSaint-Pabu.
Elle a pour habitude de conserver tous type de documents concernant la commune. C’est ainsi qu’elle m’ a fourni une quantité incroyable de gros classeurs que j’ai étudié. Une source d’information de qualité qui m’a donné l’occasion de découvrir de nombreuses informations sur le fonctionnement de la commune. J’y ai trouvé divers articles concernant les champs de mines que l’on retrouvait en nombre dans les environs. Les informations recueillies seront mises à disposition une fois traitées.

Visite aux archives départementales.

Archives départementales de Quimper :
ARCHIVES QUIMPER_BUNKER_SAINT PABU_WW2Nous avons pu étudier les rapports de gendarmerie et la correspondance entre les administrations locales. Un retour dans le passé qui nous donne un aperçu de ce qu’était la vie sous l’occupant.  Ces rapports sont une photographie de l’époque, ils nous ont permis de découvrir de nombreux indices qui viendront compléter nos connaissances. Par exemple: Saviez-vous que chaque commune faisait l’objet d’une notre des renseignements français (ministère de l’intérieur) dans laquelle était décrit la loyauté du maire et des habitants envers le régime de Vichy ? GENDARMERIE_BUNKER_SAINT PABU_WW2
Un incident tel que « sauter sur une mine » faisait l’objet d’une enquête et d’un rapport de plusieurs pages avec témoignages et regroupements des preuves auprès de la gendarmerie locale.
Une prochaine visite est programmée courant avril.

Documentaire vidéo

Visite du 635_Armel colin_bunker_saint_pabu_29La mise en image du camp de Saint-PABU vient de débuter.

Une sortie bunker archéologie ayant pour objet de tourner les premières prises de vues a eu lieu Visite du 635_Armel colin_bunker_saint_pabu_29le week-end dernier.

D’autres dates sont programmées avec des interventions de divers spécialistes courant avril 2017.Visite video armel colin bunker saint pabu 29

Armel Colin cinéaste amateur, nous apporte son savoir-faire du monde de la vidéo et prépare le documentaire sur le sujet dont la sortie est prévue courant 2018.

 

L’édification de postes de détection, directive du 20/07/1943

La directive du 20/07/1943 pour l’édification de postes de détection standard pour la chasse  diurne et nocturne.

Directves 20/07/1943Il s’agit d’un dossier de 46 pages qui donne les directives d’implantation pour une station radar.
Indispensable pour bien comprendre le camp de Saint-PABU. Ce dossier peut être comparé à une sorte de catalogue détaillant tous les éléments à mettre en œuvre pour édifier un camp.  5 modèles de camps standards y sont proposés, tous sont accompagnés des modèles de bunker pouvant y être associés. Une copie de l’original et de sa TRADUCTION sont disponibles en échange d’informations.  Chaque emplacement de bunker était soigneusement choisi par l’officier responsable de la planification des travaux. Selon la Traductionconfiguration du terrain, l’officier ouvre le dossier ‘DIRECTIVES POUR L’ÉDIFICATION’ et choisi un modèle de camp idéalement adapté au terrain. P32 on y trouve la configuration du camp de Saint-PABU.

Les sujets suivants sont détaillées dans ce dossier :
La mise en place des appareils de mesure radio
Les aménagements de postes de détection principaux entièrement fortifiés. Les aménagements de postes de détection principaux sur lignes arrières. Les Indications pour l’aménagement des lignes arrières. Les consignes pour le câblage, les approvisionnements électrique de secours. La construction de la voirie, le camouflage, les alarmes antiaériennes
les munitions et armements, le minage. Les directives de défense et directives pour la fortification. La planification tactique et technique, la mise en œuvre des bâtiments. Dénominations et terminologie, liste personnel pour un poste d’observation. Liste du personnel pour un poste sur les lignes arrières…
Disponible en échange d’information.
Écrivez moi à : bunkers-saint-pabu@orange.fr