Les Bunkers sur TBO

logo tbo
Dans Chemins de traverse, un mercredi par mois à 18 h 30, on parle tradition, flâneries, souvenirs etc… Autant de sujets qui parlent à tous public.

L’émission du 17 octobre 2018 nous parle des bunkers de Saint Pabu et de la rénovation du Poste de commandement de cette Station Radar (L479) bientôt transformé en location B&B insolite.

Vous pouvez visualiser le sujet de l’émission en suivant ce lien.

4 et 5 AOUT 2018, Ploudalmézeau

Ploudalmézeau 4 ET 5 AOUT 2018

Exposition sur la vie du village durant la seconde guerre, exposition de matériels et de documents d’époque, Camp US, exposition de véhicules,
camp-us-ploudalmezeau-4-5-aout-2018-logoconférences d’historiens locaux.

Dimanche 5 aout à partir de 14h, jeu de questions – réponses avec Serge Colliou, auteur du livre « les Bunkers de Saint PABU ». Cette rencontre vos apportera les connaissances nécessaires pour bien comprendre le fonctionnement des bunkers : une quantité incroyable de constructions allemandes ont été recensées dans le secteur .

Revue Archéologique Discovery

LaRAPPORT 2 TOMEZZOLI revue on line Archéologique Discovery publie un nouvel article sur le camp de Saint PABU.
Écrit par Giancarlo Tomezzoli, un historien amateur qui a publié plusieurs articles (en anglais) concernant les bases allemandes du Mur de l’Atlantique. Giancarlo s’est intéressé à la station radar de Saint PABU.

Natif d’Italie et vivant en Allemagne, c’est sa quatrième visite dans la commune. Il vient d’écrit son deuxième article sur la station radar de Saint PABU. Dans cet article il passe en revu les vestiges découverts dans le 479.

IMG_6516fPour télécharger ce nouveau rapport complet
en anglais, suivez le lien ci  dessous : (8 MO).
suivez ce lien vers le site partenaire

Le premier article se trouve à cette adresse : Premier article

OPÉRATION « RHUBARB »

DOL 4Matial Dol vit dans le Pays des Abers et a étudié les fortifications du mur de l’Atlantique. Il a fondé une association sur le sujet et a travaillé avec Alain Chazette, auteur de nombreux ouvrages. Dans le cadre de notre échange d’information, il nous fournit des documents exceptionnels, fruit d’un long travail de recherche.  Fin 41 et début 42 des missions aériennes anglaises  photographient les radars de saint PABU.

DOL 3

Ce dossier comprend 5 photographies ainsi que le rapport complet de la mission accompagné de plans et graphiques. Yves Blanchard analyse et traduit le dossier et croise les informations déjà en notre possession, notamment les calques de la collection G. Saouzet.

 

DOL 2

Nous y découvrons aussi un lien avec les opérations du Scientific Intelligence Service de Jones (Most secret war, p.197 / les bunkers de saint PABU, p.24 ).

 

L’ensemble des éléments est disponible sur le site, en échange d’informations.

Visite de Giancarlo

IMG_6516fAujourd’hui nous avons reçu la visite de Giancarlo Tomezzoli, un historien amateur qui a publié plusieurs articles (en anglais) concernant des bases allemandes du Mur de l’Atlantique sur la revue on line Archaeological Discovery : http://www.scirp.org/journal/ad/
Giancarlo s’est intéressé à la station radar de Saint PABU. Il est possible de prendre connaissance de son travail et de télécharger son rapport ici  .ARTICLE

C’est sa troisième visite dans la commune. Elle est motivée par la rénovation du L479. Armel Colin qui prépare un film sur les Bunkers de Saint PABU a profité de sa visite pour recueillir son témoignage.

Courrier des lecteurs

Monsieur Philipe B. de Ploudalmézeau fait l’observation suivante :

Bonjour,
J’ai lu avec grand intérêt votre livre.  Amateur de fortifications et résidant à Ploudalmézeau, j’ai parcouru à maintes reprises les rues de Saint-Pabu. Je connais donc l’emplacement des principaux ouvrages bétonnés. Ceux que je ne connaissais pas, je les ai découvert dans votre livre. Votre étude est très bien détaillée et illustrée. Son approche pédagogique la rend très accessible à tous et

Soute sur Re2

agréable à lire. Je me permets une observation concernant le R134 :
«Je ne pense pas que l’on puisse nommer cette soute à munition comme un R134.
Ceci pour 2 raisons : Il y a qu’un seul compartiment et une issue de secours. Nota : Un R134 est visible près du rocher du crapaud à Tréompan ».

 

 

Voici la réponse que je peux vous apporter :

134_
Plan reglebau soute à munitions type 134

Pour faire face au manque de place, la soute à munitions a été réduite de moitié. Les allemands à l’étroit sur ce point d’appui (Re2) ont modifié le plan de l’ouvrage regelbau. Ces modifications sont dues à la configuration particulière du terrain ( cinq ouvrages se concentrent dans un terrain en pente d’environ 1200 mètres carrés). C’est après avoir étudié et mesuré les ouvertures, les portes et les aérations, puis en les comparant aux plans allemand que nous sommes arrivés à cette conclusion. (Il m’a fallu plusieurs visites et de longs débats avec les bunker-archéologue pour en arriver là !). Sur ce point d’appui des escaliers monumentaux sont la caractéristique des constructions du secteur.

Je reste bien sur ouvert à toutes vos observations.
A très bientôt

La pointe de Kervigorn

Une belle découverte dans les archives : La carte allemande du point d’appui codé Re2, pointe de Kervigorn. Datée du 12 juin 1944, 6 jours après le débarquement, elle fait partie d’un dossier de minage nommé ELORN II/192 qui inclus le secteur de Saint- Pabu.

Très détaillée elle vue pointe de kervigornindique les champs de mines autour de la pointe et le minage de la plage de Béniguet.  Nous y découvrons l’incroyable densité de barbelés et clôtures piégés installés par l’occupant. Les angles du bâtiment de « l’hôtel les Pins » servent de point de mesure pour positionner les espaces minés. Le mur nord de la maison « les Courlis » d’une hauteur d’1,70m délimite le nord de la position et cache un important champ de mine.ELORN II 192 Une clôture piégée, allant du nord au sud jusqu’à la route longeant la ravine de Béniguet définie les limites de la position. L’entrée se faisait par la route au niveau de la maison « la folie ». Au cours de nos recherches nous avons découvert que les allemands se servaient du cadastre français pour travailler les cartes.

Remerciements à Hervé Farrant.

Livraison du livre le 4 Août.

Bonjour,

L’éditeur m’informe que le livre Les « Bunkers de Saint-Pabu » sera livré FLYER DEDECACEle 4 Août. Pour ceux qui doivent le recevoir par la poste, vous le
découvrirez dans votre boite aux lettres quelques jours après cette date. Il sera en vente au public à partir du 7 août.

Pour l’occasion, un apéritif-dédicaces est organisé à la salle polyvalente du camping de Saint-Pabu de 18 à 20H, en présence des historiens Hervé Farrant, Yves blanchard et Armel Colin (cinéaste amateur) qui m’accompagneront pour répondre à vos nombreuses questions. Rendez vous le 7 août 🙂 autour d’un sympathique apéritif concert.

Correction historique

ZOMM BDC’est dans un des classeurs de Marie ange le Gleau(voir l’article sur les archives de Marie Ange) que nous avons trouvé un document édité à l’occasion du 55éme anniversaire de la libération de Saint-Pabu. Cet article indique que « 3 radars de type Cotal autotractés » étaient installés dans le camp.

Vérifications faites, ce type de radar était de fabrication française. Dans un premier temps nous avons pensé que les allemands avaient récupéré ce radar comme prise de guerre… Mais ce type de modèle a été fabriqué partir des années 1950. Voici ce que nous raconte Yves Blanchard  après avoir lu le document: « Les radars Cotal autotractés sont des radars français (Thomson) d’après la guerre, sortis dans les années 50. On peut penser que l’auteur de cet article le confond avec des Würzburg, petit modèle, effectivement mobiles, et utilisés (comme plus tard les Cotal) pour le pointage de la Flak ». duo_radar_

 

 

L’inventaire des bunkers de 1947

visite_archives_3Troisième journée de recherche aux archives de Quimper en compagnie d’Hervé Farrant et Armel Colin. Nos recherches se sont concentrées autour de la correspondance entre la préfecture du Finistère  et les mairies de Saint Pabu et Ploudalmézeau perdant la période d’occupation, ainsi que divers dossiers traitant du mur de l’atlantique. Une découverte de qualité dans une boite mise à notre disposition : L’inventaire des constructions allemandes daté de 1947 établis par le maire de l’époque (J. Bégoc) Composé de deux pages manuscrites, cet inventaire comptabilise 84 constructions de tous types allant des baraquements de plus de 50 mètres aux abris de 2m.

TITRE INVENTAIRE_

Une observation : dans un courrier du 17 mars 2009, la préfecture du Finistère demande à nouveau l’inventaire des cavités souterraines à la commune de Saint-Pabu. Le projet est de le mettre en ligne dans une base de données… 50 ans après le premier, l’inventaire a été refait, il est consultable à la mairie de Saint Pabu, mais la base de données n’a jamais vue le jour. (Archives mairie de St PABU)

INVENTAIRE 2009