Un objet du Camp de Saint PABU

FELDPOST L43432
FELDPOST L43432

Olivier DACOSTA, est passionné de bunker et d’histoire militaire. Il aime à remettre les objets dans leur contexte et les faire parler : « Cela est passionnant ». Collectionneur de matériel militaire, il avoue un faible pour le papier “allemand” tel que livrets militaires ou les colis Feldpost (Service postal allemand militaire).

Il nous fait partager sa découverte en relation avec le camp de Saint PABU. Il s’agit d’un colis postal adressé à un soldat qui s’avère faire partie de la« 10. Kompanie Luftnachrichten-Regiment 54 », régiment présent à saint PABU en 1943, identifiée par le Feldpost L 42432A.

Ce petit colis a été envoyé au funk-gefreiter Elias Senft en juillet 1943. Elias Senft était un opérateur des transmissions affecté au site de Saint PABU, position Re500 codifiée “Pinguin”. Ce colis semble avoir servi 2 fois car les adresses sont réécrites au dos, peut-être pour le retour ?

Voici donc au travers de ce modeste témoignage le premier objet daté ainsi que le nom d’un soldat appartenant à camp de Saint PABU.
Merci à Oliver et a ceux, qui comme lui, partagent leurs découvertes.

REQUISITION DES HOTELS

ALAIN FLOCHAlain Floch, est professeur d’allemand en retraite, il effectue des recherches à partir de nombreuses sources qui lui ont  permis d’écrire des ouvrages sur L’occupation allemande.
Au cours de ses recherches aux archives départementales, il a découvert des documents sur Saint Pabu et a proposé de les partager.

 

Il s’agit d’une série sur les réquisitions des maisons et hôtel de Saint PABU. on y apprend que « l’hôtel de la mer » a été réquisitionné le 16/11/1942 pour servir de cantine aux soldats. Il sera détruit le  24 février 1944 ( 6 mois avant la libération de St PABU) pour faire place à la construction d’un bunker d’observation dont le modèle n’a pas été identifié.  L’hôtel « les pins* «  quand à lui a eu plus de chance: il était occupé, mais il fournissait des justificatifs afin de se faire régler les divers « frais d’occupations » que la troupe allemande occasionnait. Ces « notes de frais » étaient validées par la mairie de Saint PABU puis elles étaient réglées par la commandantur.

*Cet hôtel se trouvait au coeur de la position fortifiée RE2.

Au total c’est 4 documents sur ce sujet qui sont disponibles sous conditions comme décrit dans notre rubrique « ressources ».

 

 

 

 

OPÉRATION « RHUBARB »

DOL 4Matial Dol vit dans le Pays des Abers et a étudié les fortifications du mur de l’Atlantique. Il a fondé une association sur le sujet et a travaillé avec Alain Chazette, auteur de nombreux ouvrages. Dans le cadre de notre échange d’information, il nous fournit des documents exceptionnels, fruit d’un long travail de recherche.  Fin 41 et début 42 des missions aériennes anglaises  photographient les radars de saint PABU.

DOL 3

Ce dossier comprend 5 photographies ainsi que le rapport complet de la mission accompagné de plans et graphiques. Yves Blanchard analyse et traduit le dossier et croise les informations déjà en notre possession, notamment les calques de la collection G. Saouzet.

 

DOL 2

Nous y découvrons aussi un lien avec les opérations du Scientific Intelligence Service de Jones (Most secret war, p.197 / les bunkers de saint PABU, p.24 ).

 

L’ensemble des éléments est disponible sur le site, en échange d’informations.

Les points topographiques

Livret de points remarquables_bunkers st pabuLe recueil de points topographiques établi par des géomètres de l’armée Allemande. Des points « remarquables » tel que les églises, chapelles, cheminées, transformateurs, monuments, collines, phares, moulins, tombes, sémaphores, rochers … Installés le long des côtes ainsi qu’à l’intérieur des terres c’est au total 96 points remarquables quadrillant de cette partie du territoire qui y sont répertoriés.

Ce petit livret contient les coordonnées LAMBERT et une fiche descriptive dessinée de chaque point. Il est daté du 7 mai 1941. A Saint-Pabu il en existait un, route de KUZULVAD.

Il est fourni avec sa traduction et une analyse effectuée par André Halbeher. Ce document est disponible en échange d’information. Écrivez moi à : bunkers-saint-pabu@orange.fr (Source :KH via JFL )

L’Hôtel de la Mer

L’Hôtel de la Mer

HOTEL DE LA MER SAINT PABUDans le cadre de notre politique d’échange d’informations, un lecteur nous a transmis, un précieux témoignage et des photographies concernant cette maison de famille. ( Archives Gilbert Calvarin ).

Situé au 56 rue de Kervigorn, autrefois appelée « Hôtel de la mer » la partie de cette maison comprenant un étage a été rasée par les Allemands durant l’occupation. Dans un premier temps nous avons avaHOTEL DE LA MER SAINT PABU_bd_1944ncé l’hypothèse que cette maison située à l’extrême nord des limites du camp se trouvait dans l’axe du radar et d’un tobrouk d’observation tous deux situés rue du Stade. Ceci pourrait expliquer sa destruction. Cependant d’autres raisons sont possibles, comme la proximité d’un poste d’observation construit à quelques mètres de l’hôtel…. A suivre.

recherches sur AV43

Sur ce secteur, propriété des espaces sauvages du littoral il est particulièrement aisé d’étudier les constructions du mur de l’Atlantique.  Il n’existe pas d’habitation ce qui facilite grandement les recherches. Cette position (le Broennou ) est en lien direct avec Saint-Pabu et l’Aber Benoit. L’équipe de recherche était composée d’Hervé Farrant (Historien), Armel Colin (Vidéastre), Christian Moignez (Dessinateur Asso. GERFAUT 29), Jean François Laquiez (Bunkerologue).

Croquis de la position à proximité du tunnel
Croquis de la position à proximité du tunnel

La visite de nombreux bunkers ( un 120, un 634 et un 601) et l’étude de ces vestiges a ponctué la journée.   Un point à particulièrement retenu notre attention : Il existe un tunnel fortifié dont les ramifications nous mènent aux portes des différents bunkers. Une impressionnante visite au centre de ce point d’appui.

Le tunnel a été cartographié par l’association GERFAUT 29 et dessiné par Christian Moignez. Il est très Intéressant pour l’étude du camp puisque à Saint-PABU nous savons que les allemands ont construit de nombreuses tranchées couvertes pour se déplacer en toute discrétion à l’intérieur du camp.

SOUS TERRAIN

 

L’inventaire des bunkers de 1947

visite_archives_3Troisième journée de recherche aux archives de Quimper en compagnie d’Hervé Farrant et Armel Colin. Nos recherches se sont concentrées autour de la correspondance entre la préfecture du Finistère  et les mairies de Saint Pabu et Ploudalmézeau perdant la période d’occupation, ainsi que divers dossiers traitant du mur de l’atlantique. Une découverte de qualité dans une boite mise à notre disposition : L’inventaire des constructions allemandes daté de 1947 établis par le maire de l’époque (J. Bégoc) Composé de deux pages manuscrites, cet inventaire comptabilise 84 constructions de tous types allant des baraquements de plus de 50 mètres aux abris de 2m.

TITRE INVENTAIRE_

Une observation : dans un courrier du 17 mars 2009, la préfecture du Finistère demande à nouveau l’inventaire des cavités souterraines à la commune de Saint-Pabu. Le projet est de le mettre en ligne dans une base de données… 50 ans après le premier, l’inventaire a été refait, il est consultable à la mairie de Saint Pabu, mais la base de données n’a jamais vue le jour. (Archives mairie de St PABU)

INVENTAIRE 2009

Les archives de Marie ange

Dans mes recherches aucune piste n’a été écartée. C’est ainsi que régulièrement je me suis rendu au bar L’abordage, tenu par Madame Le Gléau Marie Ange dont le mari fut un temps le maire de MARIE ANGE_BUNKER SAINT PABU_WW2_ARCHIVESSaint-Pabu.
Elle a pour habitude de conserver tous type de documents concernant la commune. C’est ainsi qu’elle m’ a fourni une quantité incroyable de gros classeurs que j’ai étudié. Une source d’information de qualité qui m’a donné l’occasion de découvrir de nombreuses informations sur le fonctionnement de la commune. J’y ai trouvé divers articles concernant les champs de mines que l’on retrouvait en nombre dans les environs. Les informations recueillies seront mises à disposition une fois traitées.

Documentaire vidéo

Visite du 635_Armel colin_bunker_saint_pabu_29La mise en image du camp de Saint-PABU vient de débuter.

Une sortie bunker archéologie ayant pour objet de tourner les premières prises de vues a eu lieu Visite du 635_Armel colin_bunker_saint_pabu_29le week-end dernier.

D’autres dates sont programmées avec des interventions de divers spécialistes courant avril 2017.Visite video armel colin bunker saint pabu 29

Armel Colin cinéaste amateur, nous apporte son savoir-faire du monde de la vidéo et prépare le documentaire sur le sujet dont la sortie est prévue courant 2018.