La pointe de Kervigorn

Une belle découverte dans les archives : La carte allemande du point d’appui codé Re2, pointe de Kervigorn. Datée du 12 juin 1944, 6 jours après le débarquement, elle fait partie d’un dossier de minage nommé ELORN II/192 qui inclus le secteur de Saint- Pabu.

Très détaillée elle vue pointe de kervigornindique les champs de mines autour de la pointe et le minage de la plage de Béniguet.  Nous y découvrons l’incroyable densité de barbelés et clôtures piégés installés par l’occupant. Les angles du bâtiment de « l’hôtel les Pins » servent de point de mesure pour positionner les espaces minés. Le mur nord de la maison « les Courlis » d’une hauteur d’1,70m délimite le nord de la position et cache un important champ de mine.ELORN II 192 Une clôture piégée, allant du nord au sud jusqu’à la route longeant la ravine de Béniguet définie les limites de la position. L’entrée se faisait par la route au niveau de la maison « la folie ». Au cours de nos recherches nous avons découvert que les allemands se servaient du cadastre français pour travailler les cartes.

Remerciements à Hervé Farrant.

Laisser un commentaire